Portail Territoires

Aller au contenu

Espace de recherche

[Dernière mise à jour : 20/01/2017]

Aller aux politiques

Vous êtes ici :
Accueil » CTEF » Albanais, Bassin Annecien, Usses et Bornes

Territoire sélectionné

Albanais, Bassin Annecien, Usses et Bornes

Carte d'identité

Animation du CTEF

Elu(e) pilote du CTEF : Mr Gilles Ravache
La structure d’animation du CTEF : Pôle Emploi Agence de services spécialisés

Population et approche administrative

En 2006, le CTEF comptait 273 642 habitants, soit 36 % des habitants du Département, 4,5% de Rhône AlpesLa croissance annuelle moyenne démographique : 1,4% de variation annuelle moyenne (9% d’augmentation en 7 ans)Une population active quelque peu vieillissante Le CTEF représente 128 communes, regroupées en 13 communautés de communes, 1 communauté d’agglomération.Il recouvre 3 CDDRA : CDDRA Usses et Bornes, CDDRA Albanais, CDDRA Bassin Annecien

 Caractéristiques du territoire

Le CTEF est marqué par 4 secteurs géographiques différents : agglomération annecienne (beaucoup d’emplois industriels et de services avec un haut niveau de qualification), albanais (secteur rural avec un pôle économique important, un secteur de péri urbanisation et un espace nature prépondérant), canton de Faverges (territoire industriel et rural) et les territoires d’Usses et Bornes avec les cantons de Cruseilles, Frangy, Seyssel et Thorens- Glières (communes rurales sous forte influence des bassins d’emploi d’Annecy et de Genève)Le territoire est marqué par la proximité de la Suisse ce qui contribue à accroître la pression sur les prix du foncier.La formation par voie scolaire est très représentée sur la ZTEF (72%) contre 17% d’apprentis et 4% en formation continue

Caractéristiques de l’emploi et du marché du travail (analyse 2009/2010)

81800 emplois salariés en 2009 Juin 2009 : 10130 demandeurs d’emploi juin 2010 : 13581 demandeurs d’emploi (8,1%)Le territoire comporte une majorité d’emploi dans les services (47% qui comprend l’intérim intervenant pour beaucoup dans l’industrie) et dans l’industrie (24%) pour laquelle il y a eu beaucoup de pertes d’emploi (7% de 18 000 emplois)Une part importante d’établissements (55%) ne comporte pas de salarié même s’il y a aussi de grandes entreprises sur le territoireLe nombre de permis frontalier continue d’augmenter (+ de 4000 frontaliers soit+3% entre 2009 et 2010)Des demandeurs d’emploi qualifiés (27% ont un niveau III et +) mais aussi des personnes ayant un niveau V et VI (53%)Des emplois dans l’industrie tendant à se transformer (+ de services associés/connexes)